A propos ALTER-THÉRAPIE

Santé, vitalité, et bien-être à Montréal (Rosemont-La-Petite-Patrie), par des méthodes de soins naturels, qui ré-équilibrent votre énergie en profondeur, et redonnent au corps et à l'esprit leur plein potentiel !

Reiki complément contre la douleur

douleurs

La douleur est un mécanisme d’alerte important et même indispensable participant à la survie de l’organisme. Cependant, dans certaines circonstances, sa persistance dans le temps s’avère handicapante. Génératrice de fatigue et pouvant induire des symptômes dépressifs, son atténuation permet à l’organisme de concentrer ses ressources internes à la lutte contre l’origine de la douleur. Ainsi, la guérison s’opère mieux et plus rapidement.

Des études révèlent que la douleur du corps est liée à la douleur spirituelle et émotionnelle : Lorsque la vie devient difficile, au bout d’un certain temps on a l’impression d’être sur des montagnes russes émotionnelles. Mais saviez-vous que ces émotions peuvent dégrader votre santé physique? Nous savons tous que le stress peut conduire à des maux d’estomac, au syndrome du côlon irritable, à des maux de tête, et même entraîner d’autres plaintes physiques ainsi qu’une douleur chronique. Une raison logique à cela: des études ont montré que plus les gens sont anxieux et stressés, plus leurs muscles sont tendus et contractés, entraînant ainsi au fil du temps une fragilisation et une inefficacité des muscles dans leur ensemble.

Plus qu’une simple méthode de relaxation, le Reiki agit à l’origine du problème, à la source des tensions et des douleurs.

L’énergie du Reiki a un effet calmant et bienfaisant sur les douleurs musculaires.

Il permet à l’énergie de mieux circuler dans le corps et de dissoudre les noeuds et blocages énergétiques qui sont souvent à l’origine des tensions (douleurs musculaires, maux de tête, …) Il va modifier les états énergétiques dans tous les niveaux de l’être, physique, psychique et émotionnel. Par son action il va restaurer les bases d’un fonctionnement harmonieux de l’organisme et permettre de remettre en œuvre efficacement ses mécanismes d’auto-guérison.

Les douleurs peuvent avoir leur origine dans différentes parties du corps. C’est pourquoi un soin Reiki traite toujours la personne dans sa globalité. 

Le Reiki ne se substitue pas à un traitement médicamenteux, il le complète.

 

Bien être et air

Masque à gaz

 

Chaque jour, un adulte inhale environ 15 mètres cube d’air en fonction de sa morphologie et de ses activités. Outre l’oxygène et l’azote, qui représentent environ 99 % de sa composition, l’air peut également contenir des « substances ayant des conséquences préjudiciables de nature à mettre en danger la santé humaine et à nuire aux écosystèmes. Elles peuvent également influer sur les changements climatiques et détériorer les biens matériels ». Toute la communauté scientifique est unanime, la pollution de l’air a des impacts importants sur la santé. Elle est à l’origine de nombreuses maladies et de décès prématurés.

Au banc des accusés qui viennent dégrader la qualité de l’air que vous respirez, on trouve des polluants très variés : particules fines (issues de la combustion du diesel et des appareils de chauffage à bois obsolètes ou mal installés), excès de pollens et de spores végétales, composés organiques volatiles (COV), excès d’humidité et moisissures qui en découlent… Ces polluants ne viennent pas tous de l’extérieur : nous en sommes également la source à travers notre mode de vie et les choix des matériaux ou des objets achetés. Par exemple, les meubles bon marché en bois aggloméré, qui diffusent sur le long terme leur formaldéhyde et autres COV dans l’air intérieur, ou encore certains produits de nettoyage un peu plus chimiques que d’autres…

La pollution de l’air intérieur en hiver est un problème de santé publique, d’où la nécessité d’aérer tous les jours son logement. Pour renouveler l’air (surtout en hiver) et respirer un air plus sain, il est important d’ouvrir les fenêtres en grand 5 à 10min par jour, quand l’air extérieur est le moins pollué. Le matin directement après votre réveil par exemple. L’air des pièces est ainsi intégralement renouvelé et les murs n’ont cependant pas le temps de refroidir. L’air frais qui vient d’entrer sera rapidement réchauffé. En revanche, l’hiver, si vous entrebâillez votre fenêtre pendant une longue durée, le renouvellement de l’air sera insuffisant et les murs seront durablement refroidis. Vous pouvez ainsi consommer jusqu’à 16% de chauffage en plus.

Pourquoi faut-il aérer l’hiver ?

Il est indispensable d’ouvrir grand ses fenêtres pour aérer au quotidien, à cause de la pollution domestique. L’air intérieur est 5 à 7 fois plus pollué que l’air extérieur, contrairement à ce que l’on imagine. Même si les purificateurs d’air et les végétaux contribuent à purifier l’air, le plus simple reste encore d’ouvrir ses fenêtres! Outre la respiration des habitants du logement, les habitudes quotidienne entraînent beaucoup de vapeur d’eau (douche, lessive, cuisine…). Le taux d’humidité monte donc facilement, spécialement en hiver. Or, l’air humide consomme plus d’énergie pour être chauffé qu’un air sec. Paradoxalement, on devra donc moins chauffer un logement régulièrement aéré! Les petits gestes font les grandes économies.

Pour donner une note personnelle à la purification d’air, vous pouvez utiliser les huiles essentielles. Avec un diffuseur à froid, ou déjà mélangées dans des sprays (sans gaz), les huiles essentielles vont éliminer les bactéries et microbes en plus d’assainir votre air ambiant : arbre à thé (Tea Tree), sapin baumier, citron… Attention, certaines ne peuvent pas être mises dans un diffuseur… C’est le cas de celles qui sont dermocaustiques, comme la cannelle ou l’origan par exemple. D’autres peuvent être asséchantes, ou irritantes si vous faites de l’asthme, comme l’eucalyptus radiata ou globulus.

 

 

 

L’huile essentielle de chanvre à découvrir !

Les conseils phyto-aromatiques de Laurence et ses Expertes

Comme vous le savez peut être le Canada est le deuxième pays du monde après l’Uruguay à avoir légaliser le cannabis récréatif.

Au Québec, on appelle couramment la marijuana le « pot » que l’on prononce « pôte» .chanvreterpènes

En  France, l’usage de la marijuana à des fins récréatives est encore interdit et considéré comme une drogue illégale.

chanvre

Un peu d’histoire sur le chanvre  (Cannabis sativa)  : Une plante à multi usages 

Le chanvre, qualifié parfois d’indien ou d’ industriel,  fait partie de la famille botanique des Cannabacées.

Originaire d’Asie centrale, le chanvre a des usages très variés, depuis des millénaires. Sa tige est une source très importante de fibres qui servent à fabriquer des cordages, des voiles, mais aussi des vêtements et du papier.

C’est d’ailleurs sur du papier composé de chanvre que fut rédigée et imprimée la déclaration d’Indépendance des États-Unis. À l’époque, la culture…

Voir l’article original 584 mots de plus

La menthe poivrée

Les conseils phyto-aromatiques de Laurence et ses Expertes

Bravo à tous ceux qui ont reconnu la menthe poivrée.

La menthe poivrée (Mentha x piperita) est un hybride naturel issu du croisement de la menthe aquatique (Mentha aquatica) et de la  menthe verte (Mentha spicata ), d’où le « X » présent dans son nom latin .

Voici une fiche de Sophie pour mieux connaitre son huile essentielle .

MENTHE POIVRee

Voir l’article original

Essence de Citron

Les conseils phyto-aromatiques de Laurence et ses Expertes

« PRECAUTIONS :
Certains composés naturels contenus dans cette huile essentielle peuvent présenter un risque d’allergie chez certaines personnes sensibles lorsque l’huile essentielle est incorporée dans une composition cosmétique (selon le 7ème Amendement de la Directive Européenne relative aux produits cosmétiques (2003/15/CE)) : eugénol et, dans une moindre mesure, limonène, linalol. »
« AVERTISSEMENT :
Ces indications, modes d’utilisation et propriétés, sont tirés d’ouvrages de référence en aromathérapie et hydrolathérapie. Toutefois, Puressence et Sophie Mastrantuono attirent l’attention sur ces informations qui ne sont données qu’à titre informatif. Elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager leur responsabilité. Pour tout usage des huiles essentielles, des huiles végétales et des hydrolats dans un but thérapeutique, veuillez consultez un médecin. »

Sophie Mastrantuono

Voir l’article original