L’élément Bois (2eme partie)

Nous pouvons voir les plantes se regrouper et mettre en place une certaine communication et coopération pour leur survie et leur développement; Cette capacité pour une coexistence harmonieuse est l’un des aspects les plus importants de l’élément bois dans le corps et l’esprit humain.
L’aptitude à planifier et à prendre des décisions est l’une des caractéristiques de l’élément bois. Elle correspond au choix de la meilleure direction pour la croissance. Il est essentiel que les plans et décisions s’adaptent aux circonstances changeantes. Nous devons nous montrer flexibles, être comme le bambou qui se plie sans se rompre, sinon nos plans risquent de perdre leur objectif et ne jamais aboutir.
En déséquilibre, nous subissons les attaques du vent et les symptômes seront violents : douleurs aiguës, maux de tête, fièvre ou frissons. Le déplacement constant de la douleur est la caractéristique du débalancement de l’élément bois, douleur à l’épaule, puis le lendemain migraine comme un coup de marteau sur la tête, ainsi de suite. Les « portes » par lesquelles le vent entre sont : la nuque et le haut du dos.
Si le foie et la vésicule biliaire ne sont pas spécifiquement considérés au printemps, leur énergie très puissante à cette saison aura tendance à stagner. Si l’énergie n’est pas distribuer dans le corps et stagne dans le foie, cela peut provoquer des problèmes de menstruations par retenue de sang ou des raideurs musculaires. Où bien l’énergie va monter vers le haut du corps, cela va provoquer des insomnies, maux de tête et perturbations émotionnelles, telles que l’irritabilité ou la colère. L’émotion qui représente en générale le Bois est la colère. Si le besoin de vivre et de s’exprimer est puissant, le Ki va effectuer une poussée vers le haut, avec une impulsion de colère qui est une façon de demander à être entendu. Le mouvement du Ki vers le haut qui accompagne cette tendance peut être responsable de céphalées violentes, d’atteintes oculaires, de rougeur du visage, d’hypertension artérielle… Parfois le mouvement vers le haut ne se fait pas, c’est plus un mouvement horizontal. Cela est dû lorsque la colère est réprimée. Le mouvement du Ki dans le corps est ralenti et crée des  blocages horizontaux, notamment dans la gorge, diaphragme et plancher pelvien. Dans ces cas là il faut utiliser l’antidote : la patience. L’élément qui contrôle le Bois est le métal : les poumons. Quand on sent qu’on est sous la colère on peut faire des grandes respirations.

La personne Bois quand il se lance dans un travail, il y va à fond. Malheureusement il peut se laisser prendre par un rythme très dense car la personne Bois aime quand cela bouge et finir par puiser énormément dans ses réserves jusqu’au « Burn out ». Pour éviter cela, se donner des moments de repos et aussi utiliser des remèdes naturels pour aider tel que les plantes (la mélisse par exemple). Se redonner de l’énergie par une thérapie nourrissante et de soutien tel que le Shiatsu.

Pour suivre notre actualité, aimez notre page Facebook !

Contact

2 réflexions au sujet de « L’élément Bois (2eme partie) »

  1. Merci Yannick pour cette documentation très intéressante.
    J’aimerais avoir quelques précisions sur les postures présentées dans le volet N°1. S’agit-il de mouvements à répéter ou de postures à garder ?
    Sylvie

    • Bonjour Sylvie,
      Merci pour votre question.
      Les positions sont à garder (30 secondes environ pour chaque position). Le but n’est pas d’aller au delà des limites et battre des records. On veut que l’énergie circule le plus librement possible. Pour cela il faut mettre l’intention dans le geste et de le faire doucement.
      Cas 1 : Lorsqu’on va trop vite et trop loin, le corps immédiatement pour se protéger et éviter des blessures va se tendre. Conclusion : on ne fait qu’étirer le muscle, avec risque de blessures.
      Cas 2 : Lorsqu’on va doucement avec une bonne respiration, le corps réagit moins fort. En plus, on met l’intension de se détendre et de s’étirer. On va jouer cette fois ci sur le corps énergétique. Conclusion : on étire le muscle et le champs énergétique en même temps, le résultat sera meilleur et durable dans le temps.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s