L’élément Bois (1ère partie)

CALENDRIER ÉNERGÉTIQUE
calendrier énergétique

Photo : L’art et la voie du Shiatsu familial – Bernard Bouheret

D’après le calendrier énergétique, l’année est divisée en huit périodes. Il y a quatre périodes de soixante-treize jours pour les quatre saisons : printemps, été, automne et hiver, ainsi que quatre périodes d’inter-saison de dix-huit jours, qui font au total soixante-treize jours également. Du 15 février jusqu’au 27 avril, on est  sous l’influence de l’élément bois.
La force primitive du besoin de vivre, de croître et d’agir est une caractéristique de l’élément bois, cette force d’ascension se faisant vers le ciel et la lumière.
Lorsqu’on regarde la nature, le bois représente le printemps ; et l’homme au printemps s’éveille lui aussi, il ressent le besoin de faire peau neuve, de se dégager du ralentissement et de ce retour vers l’intérieur dans lesquels l’avait plongé l’hiver, et se remettre en mouvement pour aider le corps à se désengourdir et à se nettoyer, pour faire le grand ménage de printemps.
Le vent (un des six facteurs pathogènes) est l’influence climatique associé à l’élément bois et au printemps. Il peut s’allier au froid, à la chaleur ou à la sécheresse. Apprendre à être comme le vent, libre de souffler dans toutes les directions, nourrit le bois qui est en nous. La mobilité s’avère une des caractéristiques majeures du vent, et la personne dont l’élément bois est dominant a besoin de mouvement et de changement dans sa vie. De façon générale, lorsque l’élément bois est en équilibre, il va nourrir l’élément feu, et alors le désir de créer se fait ressentir.
L’élément bois contrôle les muscles et les tendons. Toute activité physique qui privilégie les étirements musculaire permettra à l’énergie du foie (organe de l’élément bois) de circuler librement.
A l’image de la nature qui s’éveille doucement au printemps sortant de ce sommeil hivernal, on doit alors observer nos attitudes, nos habitudes (activité plutôt intellectuelle, statique, privilégiant la position assise…) et les modifier doucement. Mettre plus de mouvement dans notre quotidien mais en gardant à l’esprit la tempérance, et les étirements.  La marche caractérise l’élément bois, elle permet de mettre les muscles en mouvement (sans aller dans l’extrême), de se dégourdir, et de favoriser la détoxification du corps après le « sommeil » hivernal. Il faut être à l’exemple du chat qui s’étire de la pointe des moustaches jusqu’au bout de la queue.

Étirements de la vésicule biliaire :

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Etirement du foie :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour suivre notre actualité, aimez notre page Facebook !

Contact

3 réflexions au sujet de « L’élément Bois (1ère partie) »

  1. Ping : L’élément Feu | ALTER-THERAPIE ( Shiatsu Montréal, Nuad Bo'Rarn, Reiki ) – Yannick Idmond

  2. Ping : Tendinites et blessures musculaires | Reiki, Shiatsu, Hypnothérapie, Aromathérapie et Herboristerie/Phytothérapie Montréal – ALTER-THÉRAPIE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s